Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Tananarive"

Correspondant coopération décentralisée
Florian MARCHADOUR
Courriel : marchadour.matd[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Philippe GEORGEAIS
Courriel : philippe.georgeais[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
Mise en œuvre du Schéma directeur du tourisme et du thermalisme (dont projet de tourisme rural « accueil villageois »)
Année de première signature de la convention
2007
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Agriculture et développement rural
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2007
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Le projet de mise en œuvre du Schéma directeur du tourisme et du thermalisme au Vakinankaratra 2007-2012 fait naturellement suite à la rédaction de ce dernier. Plusieurs actions ont été entreprises par la Région Auvergne, en particulier le projet d’offre agri-touristique « accueil villageois ».

Pour un rappel précis du contexte, consulter la fiche projet « Rédaction du Schéma directeur du tourisme et du thermalisme de la région Vakinankaratra 2007-2012 ».
Historique
Un premier protocole d’accord de coopération décentralisée fut signée entre la Région Auvergne et la Région Vakinankaratra le 3 octobre 2005.

Entre 2006 et 2008, les Régions Auvergne et Vakinankaratra ont coopéré avec la FAO dans le district d’Ambatolampy (Vakinankaratra) pour un développement durable de la région reposant sur quatre volets : éco-tourisme, environnement, agriculture et artisanat. L’évaluation réalisée en 2008 a mis en avant un certain nombre de faiblesses dans le domaine touristique, en particulier l’absence de gîtes ruraux.

En 2007, un Schéma directeur du Tourisme durable et du Thermalisme de la région Vakinankaratra a été rédigé. Ce document régional, inédit à Madagascar, oriente l’ensemble des actions de développement touristique du Vakinankaratra, et notamment celles auxquelles la Région Auvergne participe directement. Entre autres éléments, ce document mettait en avant notamment le besoin de plus d’hébergements et la nécessité d’une offre « tourisme villageois » de qualité.

Les troubles politiques qu’a connu Madagascar durant la période ne remettent pas en cause la continuation des actions de coopération décentralisée.
Objectif du partenariat
Ce projet vise à répondre aux besoins et potentialités touristiques de la région Vakinankaratra qui ont été mises en avant dans son Schéma directeur du tourisme et du thermalisme. Les nombreux atouts touristiques du Vakinankaratra (patrimoine historique et naturel, thermalisme réputé, artisanat original et de grande qualité…) demeurent largement inexploités. La région Auvergne considère que le développement d’une offre de tourisme durable et solidaire au Vakinankaratra est un moteur idéal de développement économique et d’aménagement des territoires ruraux.

Par ailleurs, ce projet encourage la structuration de la gouvernance locale et l’autonomie des acteurs et accompagne le processus de décentralisation.

La principale action mise en œuvre est la création d’une offre de tourisme villageois sur quatre sites pilotes du Vakinankaratra : Ambatofotsy, Tsinjoarivo, Ibity, Ambohidranandriana (l’opération a vocation à être étendue à d’autres villages).

Le projet est régi par un principe de répartition des bénéfices selon lequel l’argent payé par les touristes pour les séjours va directement aux associations villageoises d’accueil et qu’une part des bénéfices des associations d’accueil et de développement est consacrée à des projets d’intérêt général (éducation, santé, environnement) choisis en concertation avec la commune et les autres associations locales.

Si l’accueil des touristes n’a pas vocation à se transformer en activité professionnelle principale et demeure complémentaire par rapport aux activités traditionnelles, les recettes générées permettent de rémunérer les membres des associations et de financer des projets pour le développement des villages (Plan Communal de Développement). D’autres effets induits sont recherchés:
- une mobilisation des savoir-faire dans la confection de produits artisanaux par de nombreux acteurs ainsi indirectement impliqués dans les projets,
- un processus fondamental d'appropriation de leur histoire et de leur patrimoine par les gens du pays.

L’autonomisation progressive des acteurs du projet malgaches est également recherchée et encadrée.
Description détaillée du partenariat
Projet cofinancé par le MAEE entre 2007 et 2012 (CI-APRES BUDGET ANNUEL 2010-2011).


Le tourisme villageois, tel qu'il est organisé et mis en place, consiste à accueillir des petits groupes de touristes (12 à 15 personnes) sur 4 sites pilotes ruraux éloignés des milieux urbains.

Il privilégie l’échange avec la population locale et la découverte de la vie villageoise. Les séjours sont organisés, gérés et encadrés par une association de villageois composée de 2 guides, 2 animateurs, 2 hébergeurs, 2 cuisiniers, 2 gardiens, un économe et un gérant propre à chaque village.

Les touristes accueillis vivent au rythme du village et de ses coutumes. Les activités proposées s’appuient sur les richesses locales, le patrimoine et les attraits touristiques propres à chaque village: nature, culture, histoire, artisanat, folklore… Les repas sont constitués de plats traditionnels cuisinés à partir des récoltes du village et des produits locaux.
Les hébergements sont répartis entre plusieurs maisons mises à disposition par les villageois.

Après la construction des gîtes et la formation des villageois (45 000 heures stagiaires entre 2008 et 2010 sur la gestion, les langues, la cuisine…) suit une phase de commercialisation. Un site internet a été créé autour du projet « accueil villageois » : www.accueilvillageois.com .

D’autres actions plus ponctuelles ont en outre été organisées et participent également de la mise en œuvre du Schéma directeur du tourisme et du thermalisme. La directrice des Thermes d’Antsirabé a par exemple suivi une capacité d’hydrologie et climatologie médicales à l’Université d’Auvergne à Clermont-Ferrand. Par ailleurs, 5 formateurs malgaches ont été formés au lycée hôtelier de Chamalières (63) et 2 enseignants du même lycée ont donné des sessions de formation à Antsirabé.

Parallèlement aux actions conduites en milieu rural, un travail sur Antsirabe (pôle urbain) a été mené concernant la mobilisation des professionnels du tourisme (formations hôtellerie et restauration) et sur les évènements liés au tourisme (Journées Régionales du Tourisme du Vakinankaratra, journée Hôtellerie). A la fin de l’année 2009, l’accueil villageois en tant qu’activité génératrice de développement est « visible ». Les séjours test ont été réalisés en 2008 et 2009 (plus de 100 touristes) et un Eductour a eu lieu en décembre 2009.

Enfin, une analyse comparative des modèles de développement touristique durable des régions Vakinankaratra et Diana sera opérée conjointement par ces régions et leurs partenaires français respectifs, la Région Auvergne et le Conseil Général du Finistère. Cette étude viendra appuyer la définition d’un modèle malgache de développement touristique solidaire et durable.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
ONG française GRET
Maître(s) d'ouvrage
Conseil régional d'Auvergne & Région Vakinankatra
Bénéficiaire(s)
Les acteurs de la gouvernance, de l'encadrement, les porteurs de projet l'ensemble de la population locale

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Région de Vakinankaratra Madagascar commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes commun.ico.loupe.alter

Collectivité territoriale avant réforme
Conseil régional d'Auvergne



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Autre 0 0 2007
Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes 174555 0 2007
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 61108 2007




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation

Documents

Documents
Titre du document Taille en Ko Nom du fichier  
Protocole d'accord Auvergne/Vakinankaratra 694.37 protocole accord Madagascar.pdf commun.ico.doc.alter


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013