Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Ouagadougou"

Pas de correspondant coopération décentralisée
Pas de conseiller de coopération et d'action culturelle
Titre
PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES SPORTIVES DES TERRITOIRES POUR L’AMELIORATION DE L’ACCES AU SPORT POUR TOUS
Année de signature de la convention
2017
Thématique d'intervention
Education, Social et Recherche
Sous-thématique d'intervention
Sport
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Education, Social et Recherche Jeunesse & genre 1
Education, Social et Recherche Education, emploi, formation professionnelle 2
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2021
Le partenariat est :
En cours
Date de fin du partenariat
31/12/2023
Contexte
Une conjonction d’éléments a permis à ce projet d’émerger. Tout d’abord, le contexte de perspective des JO, qui a conduit la direction de la jeunesse et des sports du CD76 à solliciter la cellule coopération pour envisager un projet conjoint (le 76 est labellisé « terres de jeux »). En effet, base arrière des JO de Paris 2024, le département souhaite saisir cette opportunité pour développer non seulement son territoire mais aussi ses territoires de coopération.
D’autre part, la pandémie a mis en exergue les enjeux fondamentaux du sport pour la santé physique et mentale, et nous avons voulu travailler sur cet axe important, qui irrigue tous les continents (on voit à Ouagadougou comme à Rouen ou ailleurs des petits groupes animés par un coach qui pratiquent du fitness en extérieur). Le Bam compte plusieurs associations sportives et les communes ont l’habitude de les aider dans l’organisation de leurs évènements mais de façon peu structurée ; les maires du Bam nous ont ainsi sollicité pour un appui à la mise en place d’une vraie politique sportive.
En Seine-Maritime, l’Union Sportive d’Elbeuf est une association agissant dans un quartier difficile. Au-delà du développement du sport santé accessible à tous, l’association œuvre à une forme de « régulation sociale », en agissant auprès des jeunes en difficulté sociale et sujets à la consommation ou au trafic de stupéfiants. Elle est également très présente auprès des « mamans », femmes majoritairement issues de l’immigration qui peuvent, le temps d’une séance, se retrouver et prendre soin d’elles. Cette association souhaitait ouvrir ses membres sur des coopérations avec des sportifs d’autres pays dans une optique de partage et d’ouverture.
Par ailleurs, le Département est en liens étroits avec la diaspora burkinabè présente sur son territoire. Il se trouve que l’un des animateurs de l’Union Sportive d’Elbeuf est burkinabè (résidant en France). Sportif de haut niveau, boxeur professionnel, il a à cœur de partager sa passion pour le sport au Burkina, comme il le fait déjà à Elbeuf. Il maîtrise parfaitement la langue locale principale du centre Nord, le Mooré, et souhaite contribuer au développement du Bam.
Nous avons trouvé intéressant, (service des sports et cellule coopération) de penser un projet avec cette association, dans une perspective de partage et d’un projet d’intérêt mutuel, qui réponde aux besoins de nos partenaires burkinabè et renforce également l’action de l’association sur le territoire français, notamment en direction de publics issus de l’immigration (mais non exclusivement).
Historique
La coopération Seine-Maritime / Bam existe depuis plus de 40 ans. Les élus des deux territoires sont fortement engagés dans ces échanges et projets qui mobilisent un nombre très important d’acteurs des deux territoires (associations, collectivités, acteurs culturels, etc.). L’ancienneté de cette coopération a permis de construire des habitudes de travail efficaces entre les partenaires. Par ailleurs, les modes de gouvernance, avec un comité de pilotage restreint (CC-Bam et D76) et deux conseils consultatifs associant les acteurs, a démontré son efficacité.
Par ailleurs, le fait d’avoir à la CC-Bam une véritable équipe (Directeur, service administratif, service gestion de l’eau...) et un correspondant de la coopération qui joue un rôle d’interface quand cela est nécessaire rend la communication et le suivi des projets faciles et fluides. Ainsi, malgré la dégradation des conditions de sécurité, et l’impossibilité de se déplacer, les liens n’ont jamais été rompus et le travail a pu se poursuivre à distance sans difficulté majeure. C’est dans cet esprit de capacité de travail à distance, puisque les circonstances l’exigent, que nous avons bâti ce projet.
La coopération a travaillé beaucoup les questions d’appui institutionnel et de renforcement de la CC-Bam, ce qui permet aujourd’hui ce travail en confiance. Certains axes, poursuivis depuis plusieurs années, comme le renforcement de la fiscalité locale à travers l’appui à la collecte de l’impôt, ont pu renforcer l’autonomie de la CC-Bam. Sur le plan sectoriel, nous avons travaillé divers sujets, notamment l’accès à l’eau, avec un programme d'environ 1,1 M d’€ consacrés à l’accès à l’eau et à l’assainissement. Maintenant, au vu de la situation mondiale due à la pandémie, nous avons, à la demande de nos partenaires, travaillé sur l’axe santé, qui a fait l’objet d’un dépôt de projet sur l’AP généraliste 2021. Le présent projet sur le sport s’inscrit évidemment en pleine complémentarité avec celui-ci.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux :
Les acteurs de la filière sportive ont développé des compétences et une expertise qui leur permettent de dynamiser l’offre sportive dans le Bam et de permettre à davantage de publics éloignés du sport de le pratiquer. Ils sont dans cette démarche accompagnés par la communauté de communes qui dispose d’un fonds permettant d’aider les clubs sportifs mais aussi l’organisation d’évènements. A terme, certains clubs voient leurs capacités et leurs compétences augmenter et peuvent prétendre à des compétitions nationales voire sous-régionales. Le niveau global de santé moyen s’améliore (lutte contre les maladies telles que le diabète ou les douleurs chroniques).

Objectifs en France :
La pratique sportive pour tous est développée au niveau de la Seine-Maritime et les liens sont développés avec les acteurs sportifs du Bam, favorisant l’ouverture des adhérents. La retransmission de séances et d’évènements sportifs sur les deux territoires permet aux bénéficiaires des actions organisées ici et là-bas de prendre conscience des liens qui les unissent. La pratique d’« urban training » requiert peu de matériel et peut ainsi être retransmise dans le Bam afin d’être dupliquée par la population ciblée. La pratique de l’urban training ciblant en particulier les publics non-initiés à la pratique sportive, est confortée par l’USE dans la commune d’Elbeuf. Les actions développées par le projet permettent de toucher un plus grand nombre de bénéficiaires. Cette pratique du sport « santé » se développe et contribue à l’amélioration de la qualité de vie des habitants.
Description détaillée du partenariat
Le projet vise le développement du sport pour tous dans le Bam et en Seine-Maritime. L’enjeu est situé autour du « sport santé » plutôt que sur le champ de la performance, avec l’ambition d’amener vers la pratique sportive des publics qui en sont éloignés. Pour ce faire, deux axes d’intervention seront privilégiés : le renforcement des capacités des acteurs de la filière et le développement de liens entre acteurs du sport de la Seine-Maritime et du Bam, et d’autre part l’appui à la structuration d’une politique publique en faveur du sport au niveau de la communauté de communes du Bam. Ce projet s’appuiera sur des actions conduites sur chacun des territoires, sur des actions conjointes et sur la mise en relation des acteurs de part et d’autre.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
Conseil départemental de Seine Maritime, communauté de communes du Bam
Bénéficiaire(s)
- La Communauté de Communes du Bam et les communes du Bam (élus et services) - Les associations agissant dans le Bam (les clubs, associations et leurs encadrements techniques et bénévoles) - Les acteurs de la filière sportive (clubs, associations et leurs encadrements techniques (entraineurs, éducateurs, bénévoles) - Les populations du Bam (environ 280 000 habitants), en particulier les jeunes et les femmes - Les acteurs sportifs en Seine-Maritime

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
communauté de communes du Bam Burkina Faso commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
communauté de communes du Bam Sam Jean-Eudes Directeur de la CC-Bam sam_eudes@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Conseil départemental de Seine Maritime commun.ico.loupe.alter



Le partenariat est triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi 2005) Montant 1% Eau (Loi 2005) Montant 1% Eau (Loi 2005) Montant 1% Eau (Loi 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 33500 2021
Collectivités et partenaires étrangers 473 2023
Conseil départemental de Seine Maritime 12343 2023
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 33500 2022
Agence Nationale du Sport 7700 2021
Conseil départemental de Seine Maritime 13094 2021
Collectivités et partenaires étrangers 473 2021
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 33500 2023
Collectivités et partenaires étrangers 473 2022
Conseil départemental de Seine Maritime 12343 2022





Évaluation, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013