Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Titre
Appui à la création d'un Organisme Métropolitain du Grand Mexico (OMGM) pour l'eau potable, l'assainissement urbain et le drainage pluvial
Année de signature de la convention
2017
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Eau et assainissement

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2017
Le partenariat est :
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Paris, New-York, Beijing, Mumbai, Tokyo, Buenos Aires, Mexico, Lagos, depuis 2008 et pour la première fois de son histoire, la population mondiale se concentre désormais majoritairement dans les centres urbains (United Nations Statistics Division). En 2030, plus d’un milliard de personnes habiteront dans une centaine de villes de très grande taille. Les mégapoles, ces villes qui abritent chacune plus de 10 millions d’habitants, s’accroissent rapidement avec des disparités marquées entre mégapoles historiques et mégapoles récentes. Il n’existe pas un modèle unique de développement pour les mégapoles : celui-ci se fait selon des processus divers (densification, étalement) qui justifient des regroupements de gouvernance. Entre 2014 et 2030, les nouvelles mégapoles seront toutes situées dans les pays en développement.

Ces mégapoles ont un point commun, un enjeu majeur qui est la question de l’eau pour leurs habitants : eau potable, eaux usées, eaux pluviales, eaux recyclées. Les caractéristiques des mégapoles, concentration des populations, des services et des biens ainsi que l’expansion territoriale, amplifient les conséquences des risques liés à l’eau dans un contexte de fragilisation globale dû aux effets du changement climatique comme les inondations de grande ampleur, les maladies hydriques, la pénurie des ressources en eau, les pollutions des milieux aquatiques et des sols, etc.
Face à de tels défis, ces territoires exceptionnels agissent et concentrent une multitude de ressources intellectuelles, techniques et financières pour répondre aux enjeux spécifiques à l’eau induits par les effets du dérèglement climatique. Il est impératif de mobiliser ces ressources pour que des solutions innovantes émergent afin de garantir l’accès à l’eau et à l’assainissement pour l’ensemble des populations, l’équité des services, la viabilité économique et la résilience des systèmes, la flexibilité des solutions, ainsi que la protection du milieu naturel. Ces solutions ont vocation à être partagées puis déployées par ces méga-centres urbains, tant sur les plans hydrologiques, sanitaires et environnementaux, qu’économiques et socio-politiques.

Conscients d’une part des enjeux de l’eau dans les mégapoles rappelés ci-dessus mais aussi de leurs capacités à trouver des solutions, plusieurs acteurs se sont engagés à mettre en place une Alliance des mégapoles pour l’eau et le changement climatique, dont l’UNESCO et le SIAAP.
C'est dans ce cadre que le SIAAP intervient désormais à Mexico.
Historique
Pour mieux répondre aux enjeux de la gestion de l’eau au Mexique, les autorités fédérales ont progressivement mis en place des outils de gestion des politiques publiques :
• Programme visant à une meilleure durabilité des ressources en eau de la Vallée de Mexico :
« Programa de Sustentabilidad Hídrica de la Cuenca Valle de México » ;
• Programme ambitieux de construction d’infrastructures hydrauliques majeures.

Réunissant les efforts conjoints des gouvernements du District Fédéral, de l’Etat de Mexico et de celui d’Hidalgo, ce programme a été lancé en novembre 2007, ces programmes visaient trois objectifs principaux :
• Une alimentation en eau des populations dans un cadre permanent : en particulier, rétablir l’équilibre de la balance hydrique de l’aquifère, permettant d’enrayer le phénomène d’enfoncement de la ville de Mexico ;
• Un renforcement du système d’évacuation des eaux pluviales ;
• Un traitement de l’ensemble des eaux usées générées par la zone métropolitaine, cf. le mégaprojet de station de traitement d’Atotonilco déjà mentionné.


La volonté de créer un Organisme Métropolitain en charge de l’eau potable, de l’assainissement et du drainage de la ZMVM a été solennellement annoncée le 13 juin 2013 par le Président mexicain, M. Enrique Peña Nieto, à l’occasion de l’inauguration du premier tronçon de 10 km du mégaprojet du Tunnel-Emissaire Est :
Compte tenu de la taille de la Métropole de Mexico et de la diversité des problématiques affrontées, il est proposé de réunir un collectif d’acteurs et de partenaires parmi lesquels, sous l’Egide du SIAAP, avec l’appui technique et financier de l’Agence de l’eau Seine Normandie:
• La ville de Paris / « Grand Paris »
• Le SIAAP
• L’EPTB Seine Grands Lacs
• Eaux de Paris
• L’Office International de l’Eau, qui assurera la coordination technique du projet,
• L’OCDE
Objectif du partenariat
Cette coopération a pour objectif la création d'un Organisme Métropolitain du Grand Mexico (OMGM) pour l'eau potable, l'assainissement urbain et le drainage pluvial afin d'améliorer les conditions de vie des habitants des métropoles mais également dans un souci de protection environnementale afin d'éviter la pollution des eaux.
Description détaillée du partenariat
Les activités liées à la création de l’OMVM seront organisées autour de trois composantes :
• Composante 1. Réalisation d’un diagnostic du secteur de l’approvisionnement en eau potable, de l’assainissement et du drainage dans la ZMVM.
• Composante 2. Partage d’expériences sur le regroupement des acteurs de l’eau, de l’assainissement et du drainage dans le cadre de la création d’un organisme métropolitain.
• Composante 3. Coopération technique.
La composante 1 a été lancée en 2016. Elle consiste en la réalisation d’un diagnostic du secteur de l’approvisionnement en eau potable, de l’assainissement et du drainage dans la ZMVM.
C’est une étape essentielle pour permettre d’établir une cartographie des acteurs et leurs responsabilités respectives dans la gestion de l’assainissement et du drainage des eaux pluviales. L’analyse porte sur les aspects juridiques, techniques et financiers pour bien comprendre les mécanismes de la gestion actuelle en termes d’investissements, de propriétés des infrastructures, exploitation des ouvrages et flux financiers permettant le financement du secteur. L’analyse comporte par ailleurs une pré-identification des forces, faiblesses et pistes d’amélioration.
La mise en œuvre de cette phase d’investigation est conduite conjointement avec les responsables de l’ensemble des organisations impliquées dans la gestion de l’eau potable, de l’assainissement et du drainage.

La composante 2 a été lancée en 2018. Elle consiste en un partage d’expérience sur la gestion et le regroupement des services d’eau, d’assainissement et de drainage
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
Mexico
Maître(s) d'ouvrage
Mexico
Bénéficiaire(s)
21 000 000 habitants

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Mexico Mexique commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
SIAAP (Service Public de l'Assainissement francilien) commun.ico.loupe.alter
Paris commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi 2005) Montant 1% Eau (Loi 2005) Montant 1% Eau (Loi 2005) Montant 1% Eau (Loi 2005) Année
SIAAP (Service Public de l'Assainissement francilien) 30000 30000 0 0 2019
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2018
SIAAP (Service Public de l'Assainissement francilien) 30000 30000 0 0 2018
Paris 0 0 0 0 2017





Évaluation, communication et perspectives

Aucune communication n'a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013