Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Lomé"

Correspondant coopération décentralisée
Antoine BOUDOU
Courriel : antoine.boudou[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Gilles GANIVET
Courriel : gilles.ganivet[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
« Projet de Captage Complémentaire »
Année de première signature de la convention
2017
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Eau et assainissement

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
Education, Social et Recherche Santé 1
Politique, humanitaire et coopération transfrontalière Gouvernance locale et appui institutionnel 2
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2017
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
Au niveau national, le taux d’accès à l’eau potable est de 46% et le taux d’accès aux installations sanitaires est de 52%. En matière de performance, le secteur est caractérisé par : une insuffisance des ressources humaines, une insuffisance des moyens financiers, une faiblesse budgétaire, une faiblesse de gestion, une insuffisance de la qualité de l’eau, un manque d’entretien et de maintenance des ouvrages, des maladies d’origine hydrique (influant négativement sur la santé, la scolarisation des filles et la participation des femmes aux activités génératrices de revenus), la faible gouvernance du secteur. L’ensemble de ces éléments empêchent « d’assurer l’accès universel et équitable à l’eau potable, à un coût abordable et garantir l’accès de tous, dans des conditions équitables, à des services d’assainissement et d’hygiène adéquats et mettre fin à la défécation en plein air, en accordant une attention particulière aux besoins des femmes et des filles et des personnes en situation vulnérable » (ODD 6).
Au niveau local, malgré le projet de 2009-2011 réalisé par le comité de jumelage, et les améliorations apportées au captage et réseau existants par le projet de 2017-2018, un manque de disponibilité de l’eau persiste en saison sèche en particulier. Ces deux projets ont considérablement amélioré les conditions d’accès et la qualité de l’eau, et permis de développer l’AUSEPA qui fait face aujourd’hui à hausse permanente de la demande, d’une population en croissance. De plus, comme le réseau d’eau est alimenté par une source de surface, en raison du changement climatique et de la déforestation (production de charbon), il y a des problèmes de disponibilité d’eau. Depuis 2 ans maintenant, les 4 mois de la fin de la période sèche sont critiques. Il y a deux fois moins d’eau que l’accès minimal considéré par l’OMS (20L/J/Hab.). L’évolution positive des usages, la croissance démographique et le changement climatique sont 3 raisons pour lesquelles il est nécessaire d’augmenter la ressource en eau par un second captage.
Durant la saison sèche, l’AUSEPA est obligée de couper l’eau par quartier et par jour. Ce qui oblige la population à retourner s’alimenter en eau souillée. Cette situation entraîne des problèmes sanitaires. Au Togo, depuis la loi de décentralisation de 2007, le transfert de compétences n’est toujours pas effectif. La compétence eau et assainissement est toujours au niveau de l’Etat (DREA-RP), mais a été déléguée à l’AUSEPA.
Toutefois des élections locales sont programmées en 2019, il sera donc important de renforcer la gouvernance du service tout en formant les nouveaux élus.
Historique
Un jumelage entre Lezay et Elavanyo existe depuis 25 ans. Ce dernier a donné lieu à plusieurs projets de coopération : la réhabilitation du réseau de distribution de l’eau avec système de traitement de l’eau entre 2009 et
2011, l’amélioration de l’accès à l’eau et la mise en place d’un service d’assainissement entre 2017 et 2018.
Retour synthétique sur ces projets.
La situation initiale en 2009 était la suivante. Le captage de l’eau d’une source était partiellement aménagé. Le château d’eau était en très mauvais état. Le réseau de distribution était délabré. L’eau du réseau n’était pas potable et la population retournait s’approvisionner en eau souillée dans les rivières. Cela posait plusieurs problèmes : une pénurie d’eau en période sèche en raison d’un réseau mal adapté et des maladies hydriques importantes dues à l’insalubrité de l’eau consommée par la population.
L’objectif du projet mis en oeuvre en 2009-2011 était d’étendre l’accès à une eau potable pour l’ensemble des 4000 habitants du village et la mise en place d’un système de gestion durable de l’eau.
Fort de ce succès, le but du projet de 2017-2018, était de poursuivre l’amélioration du réseau d’eau potable et de proposer un service global d’accès à l’eau et à l’assainissement, avec la construction de latrines publiques.
Travaux effectués durant ces deux phases : réfection du captage, étanchéité du château d’eau, mise en place d’un système de chloration de l’eau, mise en place d’un système de décantation et filtration sur lits de sables et graviers, réfection du raccordement captage - château, réalisation d’un nouveau réseau de distribution : 24 fontaines publiques et 103 compteurs individuels, mise en place d’un bipasse au niveau du captage, construction de 6 blocs de 5 latrines type VIP.
Action sociale : Formation d’agents gestionnaires de l’eau et de l’assainissement (maintenance et gérance) et des membres du bureau de l’AUSEPA, sensibilisation de la population à l’usage de l’eau et des latrines, aux maladies hydriques et au paiement du service de l’eau.
Ces projets ont eu des résultats positifs. L’évaluation montre une baisse de 50 % des maladies hydriques.
Néanmoins, le village fait face à de nouveaux enjeux liés à l’eau et à la disponibilité de la ressource. En effet, les usages évoluent, la population ne cesse de croître et les impacts du changement climatique se font ressentir ; la ressource en eau potable vient donc à manquer, en particulier pendant la saison sèche. Cette problématique est la motivation première du présent projet. Des besoins complémentaires de renforcement de la gestion du service et de sensibilisation des habitants persistent.
Objectif du partenariat
Objectifs locaux
-Améliorer les conditions de santé et de vie des habitants de Danyi Elavanyo et ainsi permettre l’amélioration de l’accès à l’éducation, le développement d’activités génératrices de revenus, etc. et donc globalement le développement du territoire.
-Améliorer et renforcer la gestion du service d’eau et d’assainissement et la gouvernance autour du service et ainsi favoriser la bonne mise en place de la (future) décentralisation en rendant les élus, les habitants et les futurs
services publics (AUSEPA) opérationnels pour la mise en œuvre de la décentralisation.
Objectifs en France
-Permettre la prise de conscience des inégalités Nord-Sud et des enjeux du développement par la population de Lezay et ainsi favoriser l’engagement citoyen des jeunes et des habitants de Lezay vers plus de solidarité internationale.
-Favoriser les échanges de populations entre Lezay et Elavanyo (correspondance, voyages, etc.) et ainsi faire vivre le jumelage entre les deux communes
Description détaillée du partenariat
Le projet s’inscrit dans la continuité d’un programme de coopération décentralisée de renforcement de l’accès à l’eau potable et à ’assainissement à Danyi Elavanyo, Région des Plateaux, Togo. Le programme a déjà permis la construction de latrines publiques et l’amélioration d’un réseau d’eau ainsi que la sensibilisation de la population et la formation des acteurs locaux. Cependant, face à l'évolution des usages, la croissance démographique et le changement climatique, la ressource en eau manque, notamment en saison sèche. Le présent projet veut répondre à cette problématique par le captage complémentaire et le raccordement au réseau existant d’une source de surface afin d’augmenter la ressource disponible. La poursuite des actions de sensibilisation et de formation est prévu pour pérenniser le service et les bonnes pratiques des habitants.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
ADESAF
Maître(s) d'ouvrage
Syndicat d'eau de Lezay, Association des Usagers du Service de l’Eau Potable et de l’Assainissement, Direction Régionale de l'Eau et de l'Assainissement, Direction Régionale de l'Eau et de l’Assainissement, Adesaf, Comité de jumelage de Lezay
Bénéficiaire(s)
Les bénéficiaires sont les 4 000 habitants d’Elavanyo qui voient leur accès à l’eau potable amélioré, tout au long de l’année. Tous les habitants y ont accès. Les bénéficiaires indirects sont : l’AUSEPA, représentants communautaires (chefferie et CVD), et les futurs élus locaux. Les bénéficiaires seront impliqués à plusieurs niveaux : travaux, sensibilisation, gestion du service, etc. En France, à Lezay, les bénéficiaires sont 350 élèves et les 1 000 habitants sensibilisés.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Association des Usagers du Service de l’Eau Potable et de l’Assainissement Togo commun.ico.loupe.alter
Direction Régionale de l'Eau et de l'Assainissement Togo commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel
Association des Usagers du Service de l’Eau Potable et de l’Assainissement TSOGBE Yosefa Présidente ajcel3@yahoo.fr
Direction Régionale de l'Eau et de l'Assainissement GNAKPAOU Nicolas Dadja Directeur anzayi.gnakpaou@yahoo.fr

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Syndicat d'eau de Lezay commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 8500 2019
Syndicat d'eau de Lezay 8500 8500 0 0 2019
Collectivités et partenaires étrangers 6500 2019
Comité de jumelage de Lezay 8000 2019
Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine (33077) 45000 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013