Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Tananarive"

Correspondant coopération décentralisée
Florian MARCHADOUR
Courriel : marchadour.matd[at]gmail.com
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Philippe GEORGEAIS
Courriel : philippe.georgeais[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
SOLIDEV - CSF - « Paris-Mada Circus » Renforcement de compétences et soutien psychosocial par le spectacle en faveur des jeunes en privation de liberté
Thématique d'intervention
Culture et Patrimoine
Sous-thématique d'intervention
Infrastructures, équipements et manifestations culturelles
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2018
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
Contexte
"D’après le Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance (UNICEF), près de 1,1 million d’enfants sont aujourd’hui détenus dans le monde, dans des conditions souvent insalubres.
L’absence de séparation entre adultes et mineurs, couplée au manque d’espaces intimes rendent ces derniers totalement vulnérables aux violences physiques et aux abus sexuels. De plus, l’éloignement des centres de détention ne permet pas de garder de liens familiaux, si important pour le développement de l’enfant, favorisant ainsi l’exclusion et accentuant les troubles psychosociaux dont sont victimes ces mineurs.
Aujourd’hui à Madagascar, selon les rapports de l’ONG Grandir Dignement, 850 mineurs âgés de 9 à 18 ans sont incarcérés dans les 38 maisons centrales et les 2 centres de rééducation pénitentiaire et 80% sont en détention préventive. Pourtant, Madagascar est signataire des grands traités internationaux comme ceux sur l’enfance ou contre la torture.
C’est dans un tel contexte juridique que l’association française Grandir Dignement, partenaire opérationnel du projet, collabore avec le Ministère de la Justice et sa direction de l’Humanisation de la Détention et de la Préparation à la Réinsertion Sociale (DHDPRS) pour améliorer les conditions de détention et l’insertion des mineurs incarcérés, dans quatre centres pénitenciers de la capitale et de Diego-Suarez.
Présent à Madagascar depuis 2000, Clowns Sans Frontières jouit d’une bonne connaissance du terrain et de la confiance des acteurs locaux. Les différentes interventions ponctuelles organisées ces dernières années auprès des mineurs dans les centres de rétention et les centres de rééducation ont permis de cibler les besoins les plus urgents. "
Historique
"Présent à Madagascar depuis 2000, Clowns Sans Frontières est intervenu dans un premier temps sur les thématiques des enfants des rues en proposant d’incorporer une démarche artistique dans des actions de sensibilisation. Plusieurs missions ont permis de construire des partenariats solides avec le groupe de musique traditionnelle Telofangady et MAD’AIDS, le réseau national de lutte contre le VIH.
Pour toucher au mieux les mineurs les plus vulnérables, en favorisant le lien entre leur vécu et le spectacle, CSF a développé en 2015 un nouvel outil, appelé la méthode Tantara («raconte» en malgache). Cette nouvelle approche a permis de construire des spectacles qui favorisent l’expression des jeunes et leur prise de distance face au quotidien, favorisant ainsi le travail des acteurs sociaux dans une perspective de soutien psychosocial.
Depuis 2015, Clowns Sans Frontières est intervenu ponctuellement dans plusieurs centres de rétention pour adultes et pour mineurs, notamment au Centre de rééducation d’Antjamassina accueillant des mineurs garçons de 6 à 18 ans. Ces interventions ont permis d’identifier des besoins auprès des mineurs détenus."
Objectif du partenariat
- Apporter un soutien psychosocial direct aux jeunes en situation de détention par le spectacle et les ateliers d’expression
- Favoriser les changements de pratiques dans les relations entre les enfants détenus et leurs éducateurs
- Sensibiliser les éducateurs au droit à l’enfance et à des techniques de médiation artistique"
Description détaillée du partenariat
Le projet Paris-Mada Circus favorise les échanges artistiques et humains entre Paris et Madagascar pour, d’une part améliorer la condition des enfants et jeunes en situation de privation de liberté à Madagascar, et d’autre part renforcer les compétences des partenaires sociaux et artistiques malgaches en vue de changements durables des pratiques, plus respectueuses des droits des enfants.
Les interventions artistiques viendront en soutien du travail social des ONGs comme Grandir Dignement ou Terre des hommes, qui travaillent sur les conditions de détention et le respect des droits.
Les activités sont les suivantes :
- Ateliers d’expression pour les jeunes en situation de détention, consistant à faciliter la prise de parole par un jeu d’expression en musique.
- Spectacles construits à partir des récits des jeunes exprimés pendant les ateliers
- Ateliers de sensibilisation pour les éducateurs et les encadrants, dans une perspective de renforcement des compétences. Il s’agit de favoriser l’évolution des pratiques des cadres pénitentiaires et du regard qu’ils portent sur les jeunes
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
CSF
Maître(s) d'ouvrage
Antananarivo
Bénéficiaire(s)
Mineurs détenus dans 7 centres de détention à Madagascar ; 30 éducateurs et encadrants des structures pénitentiaires ; 3 artistes malgaches (Les Telofangady) ; Associations partenaires du projet à Madagascar qui bénéficieront de nouveaux outils pour leurs éducateurs et qui seront sensibilisées à l’importance de la prise en charge de la santé mentale et des risques psychosociaux dans les centres de détention juvéniles où elles interviennent

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Antananarivo Madagascar commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Paris commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Paris 10000 0 0 0 2018
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2018




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013