Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Titre
LE PARTENARIAT - Programme d’Accès à l’Eau en Milieu Scolaire (PAEMS)
Thématique d'intervention
Environnement, Climat et Energie
Sous-thématique d'intervention
Eau et déchets
Sous-sous-thématique d'intervention
Eau et assainissement

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début de l'action
2015
L'action est :
En cours
Date de fin de l'action
Contexte
La région de Saint-Louis, couvrant 19 000 km² est située dans la partie septentrionale du Sénégal, à la lisière du désert. La région de Matam couvre à elle seule 30 000km² pour 542 000 habitants, et présente ainsi une faible densité de population.

Le PEPAM, programme du Millénaire, constitue l’outil principal de l’État pour l’accès à l’eau et à l’assainissement.

Les eaux de surface provenant du Fleuve Sénégal sont inégalement réparties sur le territoire régional. Les eaux souterraines sont quant à elles issues de plusieurs nappes phréatiques de caractéristiques variables. Les forages de petite profondeur ne peuvent être réalisés qu’à proximité du fleuve Sénégal : l’essentiel des forages de la zone projet sont de grande profondeur. Dans la zone proche de Saint-Louis, la nappe n’est plus exploitable en raison de la salinité.

Eau dans la zone projet :
Les conditions d’apprentissage sont difficiles pour les élèves (absence d’eau, latrines vétustes, absence de clôtures protégeant les écoles des véhicules)
Difficultés de gestion et d’entretien des équipements
Peu de connaissance en matière d’hygiène

Assainissement et hygiène dans la zone projet :
Le taux d’équipement dans les écoles est de 30%. Pour les écoles déjà équipées, les latrines sont vétustes ou endommagées.
Historique
Le projet PAEMS a été lancé en 2007 par l'association, et en est actuellement à sa 4e phase d’intervention.

Historique avec la Ville de Paris : aucun
Objectif de l'action
Développement de l'accès à l'eau et à l'assainissement au profit d'établissements scolaires (infrastructures + formations + renforcement d'institutions ad hoc pour viabiliser le projet)
Description détaillée de l'action
Infrastructures pour l’accès à l’eau
- Environ 6 km d’adduction d’eau à partir de réseaux existants
- 36 raccordements d’écoles
- Création de 6 forages

Infrastructures pour l’accès à l’assainissement
Construction ou réhabilitation de 30 blocs sanitaires dans 30 établissements.

Renforcement des capacités
Formation des Comités de Gestion des Établissements à l’entretien des installations et à la gestion des coûts récurrents.
Formation des enseignants aux méthodes de sensibilisation en Eau, Hygiène
Création et formation des Comités de Gestion des Forages
Formation du Comité Local de Suivi.

Sensibilisation
Sensibilisation des enfants et enseignants à l’environnement, l’assainissement liquide et la gestion des déchets solides.
Organisation de 2 journées de l’hygiène par école.
Création d’une « brigade de l’hygiène » par école.
Mise en place de journées thématiques autour des enjeux liés à l’eau.

Aspects environnementaux
- L’accompagnement prévoit un module de sensibilisations aux problématiques environnementales à destination des élèves et des usagers en général (économies d’eau)
- Le programme PAEMS s’intègre dans les objectifs de Gestion Intégrée des Ressources en Eau imposés au niveau régional
- Mise en place de pompages solaires sur les forages

Aspects économiques
- L’école raccordée devient «usager » de l’ASUFOR
- Premiers mètres-cubes gratuits
- Tarif préférentiel pour les suivants

Organisation du service
L’organisation du service s’appuie sur la Réforme de la Gestion des Forages Motorisés : la gestion des points d’eau est déléguée à des associations d’usagers de forages ou de réseaux d’eau potable. Les fonctions de gestion sont séparées :
- La représentation est assurée par l’association
- La gestion technique, administrative et financière est assurée par un gérant agréé, sur la base d’un contrat avec l’association
- L’entretien et la maintenance sont assurés par un opérateur privé sur la base d’un contrat avec l’association
- Un contrôle de l’activité de l’association est assuré par une commission indépendante.
Mise en œuvre de l'action
Maître(s) d'œuvre
Le Partenariat
Maître(s) d'ouvrage
Gouvernance de Saint Louis
Bénéficiaire(s)
12 426

Collectivités étrangères partenaires de l'action

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Région de Matam Sénégal commun.ico.loupe.alter
Région de Saint Louis Sénégal commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les collectivités étrangères partenaires de l'action

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires de l'action

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Paris commun.ico.loupe.alter



L'action n'est pas triennal

Financement de l'action

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi 2005) Montant 1% Eau (Loi 2005) Montant 1% Eau (Loi 2005) Montant 1% Eau (Loi 2005) Année
Paris 77000 77000 0 0 2016
Paris 30000 30000 0 0 2018
Paris 20000 20000 0 0 2017
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 0 2015
AFD, Agence de l’Eau Artois Picardie, GRET, Grand Lyon 713648 2015





Évaluation, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Aucune communication n'a été engagée dans les pays partenaires

Aucune politique d'évaluation n'a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013