Accueil > ???menu.atlas.libelle??? > ???menu.atlas.detailProjet.libelle???

Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures

Contacts dans le poste diplomatique "Ambassade de France à Dakar"

Correspondant coopération décentralisée
Julie CAMY
Courriel : julie.camy[at]diplomatie.gouv.fr
 
Conseiller de coopération et d'action culturelle
Laurent PEREZ
Courriel : laurent.perez-vidal[at]diplomatie.gouv.fr
Titre
« aménagement durable, valorisation des déchets ménagers, développement de l’agro-écologie et éducation à l’environnement : démarches croisées et complémentaires de lutte contre le changement climatique à Thiès ».
Année de première signature de la convention
2006
Thématique d'intervention
Economie durable
Sous-thématique d'intervention
Attractivité des territoires
Sous-sous-thématique d'intervention

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat

Autres thématiques mises en œuvre pour le partenariat
Thématique éligible Sous-thématique Sous-sous-thématique Priorité
<< < pagination.page.precedent 1 pagination.page.suivant > >>
Année de début du partenariat
2015
Le partenariat est
En cours
Date de fin du partenariat
01/07/2017
Contexte
En réaction à la dégradation des grands équilibres environnementaux à Thiès, qui entraîne des conséquences
directes sur les conditions de vie des populations, ce projet interagit sur différentes problématiques liées :
La dégradation des surfaces agricoles
Au Sénégal, le secteur agricole est particulièrement touché par les changements climatiques, perçus à travers un
certain nombre de phénomènes extrêmes : sécheresse, inondations, vents forts, hausse des températures et
perturbation de la pluviométrie. A Thiès, ces phénomènes sont renforcés par une forte urbanisation se traduisant
par l’avancée des zones d’habitation sur les espaces agricoles traditionnels. Face à ces enjeux, l’idée est de
coupler une stratégie de conservation de ces zones avec leur transition vers l’agro-écologie, qui présente plusieurs
atouts. D’une part, elle est un moyen de répondre aux défis alimentaires, climatiques et de pauvreté. De l’autre, elle
permet de développer une plus grande diversité de cultures, d’améliorer le rendement et de conserver
l’environnement
D’importantes limites dans la gestion des déchets ménagers, malgré leur fort potentiel en termes de valorisation
Les principales difficultés rencontrées dans le cadre de la gestion des ordures ménagères reposent sur la répartition
inégale du service sur toute l’étendue du territoire communal, l’évacuation irrégulière des dépôts de transit et
l’absence de décharge finale aménagée. Ces freins expliquent le nombre élevé de dépôts sauvages dans la Ville et
le développement de certaines pratiques pouvant présenter des risques pour l’environnement et la santé publique
(incinération, remblaiement, épandage sans tri, etc.). L'ampleur de la pollution nécessite d’améliorer et d’harmoniser
les différents systèmes de ramassage existants et de concevoir une stratégie de prévention et de valorisation de
certain types de déchets.

Un couvert végétal fragilisé
La végétation dans la ville de Thiès se trouve dans une situation d‘extrême fragilité : l’abattage sauvage pour la recherche de bois de chauffe, la fabrication de meubles et les constructions anarchiques ont largement participé à la détérioration des espèces en présence. Ces dégradations sont renforcées par l’absence d’un plan de restauration
des espèces végétales. Or on connait le rôle fondamental des arbres pour l’absorption des émissions de gaz à effet de serre, la lutte contre le réchauffement climatique et la réduction de la pollution urbaine.
Historique
Ce programme s’inscrit dans le prolongement logique des actions de coopération décentralisée Cergy-Thiès et
Caen-Thiès.
Partenaires depuis 2006, les Villes de Cergy et de Thiès ont mis en oeuvre les deux programmes suivants :
-2009-2012 : « De la participation de la société civile au développement social urbain…au développement
socioéconomique de la Ville de Thiès » ;
-2013-2014 : « L’agriculture urbaine à Thiès : une contribution à la sécurité alimentaire et à l’éducation au
développement durable ».
Les actions mises en oeuvre dans le cadre de ces deux programmes ont permis de :
-Mesurer précisément le potentiel de l’agriculture urbaine à Thiès, à travers la réalisation d’études spécifiques : «
Etude sur l’agriculture urbaine et périurbaine et l’employabilité des jeunes et des femmes à l’échelle de la Ville de
Thiès et de son bassin de vie » ; « Rapport d’évaluation et de prospection de l’agriculture urbaine à Thiès » ; et «
Diagnostic cartographié des espaces maraîchers de Thiès et de ses environs ;
-Constituer un solide réseau d’acteurs Thiessois impliqués dans le domaine de l’agriculture urbaine et du microjardinage.
Accompagnés de manière à la fois individuelle et collective (à travers des formations, du micro-crédit, un
appui à l’accès au foncier, etc.), ces acteurs sont aujourd’hui en capacité de développer leur activité. Ce programme
s’est construit à partir des besoins et des recommandations formulées par ces derniers.
-Considérer les problématiques environnementales à travers l’échelle la plus pertinente, celle du bassin de vie de
Thiès, en décloisonnant les initiatives de plusieurs acteurs et programmes et en mutualisant les efforts pour la
préservation de l’écosystème du plateau de Thiès.
Partenaires depuis 1972, les Villes de Caen et de Thiès ont mis sur pied plusieurs missions exploratoires en vue
d’établir un diagnostic précis sur les deux thématiques de l’aménagement des espaces publics et de l’amélioration du système de collecte. Le service environnement et cadre de vie de la Mairie de Caen a participé à ces missions et à plusieurs reprises à Caen les élus et agents municipaux Thiessois en charge de ces problématiques. Les actions présentées ici sont le fruit des propositions formulées lors de ces échanges.
Depuis 2010, les trois Villes ont décidé de mettre en synergie leurs efforts et de décloisonner leurs périmètres de coopération respectifs. Cette mutualisation se traduit à la fois par la définition commune des actions prioritaires et par une répartition pertinente des interventions de chacune, dans un esprit de complémentarité.
Objectif du partenariat
Ce programme s’inscrit dans un objectif général de lutte contre le changement climatique et d’adaptation aux évolutions du climat à travers une approche systémique, axée sur les quatre enjeux suivants :
-Le développement de l’agro-écologie et l’approvisionnement de la Ville en circuit court et en produits
écologiquement sains
-La gestion des déchets ménagers et leur valorisation
-La restauration de la trame verte à travers l’aménagement durable des espaces verts publics
-L’éducation à l’environnement et au développement durable auprès de différents publics (habitants, scolaires, associations, techniciens et élus des trois Villes)

Construit dans une démarche participative et inclusive, ce programme repose sur l’accompagnement, la valorisation et la mise en synergie des initiatives locales et l’institutionnalisation des liens entre autorités locales et société civile.
Description détaillée du partenariat
Action 1 : Développement de l’agro-écologie et renforcement des circuits courts


Objectif de l’action

L’agriculture urbaine et périurbaine à Thiès prend plusieurs formes : le maraichage péri-urbain sur sol
le maraichage hors sol, ou micro-jardinage, et l’arboriculture. Malgré leur importance, les productions agricoles locales restent insuffisantes pour satisfaire les besoins des populations urbaines, dont une partie des aliments consommés est importée. Parmi les facteurs limitant leur développement, on note les difficultés d’accès à la terre, à l’eau et aux intrants et l’absence d’une stratégie globale de conservation, de transformation et de vente.
Cette action vise à contribuer à lever ces freins en stimulant la production par le biais de l’agro-écologie, permettant une gestion équilibrée des écosystèmes et suivant les techniques de gestion durable des ressources naturelles.

Cette action s’articule autour des 4 activités suivantes :
- Mise en réseau et formation aux techniques agricoles écologiques des maraîchers et des femmes investies dans le domaine du micro-jardinage ;
- Expérimentation de systèmes de cultures innovants ;
- Valorisation de la production locale ;
- Développement des circuits courts.

Déroulement de l’action (solutions techniques retenues, travaux à entreprendre, programmes de formation envisagés...)

1. Renforcement des capacités et mise en réseau des acteurs concernés
1.1. Formations techniques sur site (rotation des cultures, semi-direct, diversification du calendrier agricole, alternatives aux produits phytosanitaire, etc.)
1.2. Organisation d’échanges de pratiques

2. Expérimentation de systèmes de culture innovants
2.1. Expérimentation sur le terrain maraîcher de Keur Issa
2.2. Certification biologique du terrain

3. Valorisation de la production biologique locale
3.1. Etude de marché et définition d’une stratégie de transformation et de commercialisation de produits agricoles
3.2. Organisation de réunions de concertation entre les acteurs de la production, de la transformation et de la vente
3.3. Formation à la transformation
3.4. Acquisition de matériel et d’équipement de transformation
3.5. Expérimentation de la transformation à petite échelle


4. Commercialisation et développement des circuits courts





Indicateurs de suivi de l’action

Les indicateurs de suivi de l’action sont les suivants :

- Nombre de participants aux formations et assiduité de ces derniers
- Rapports et appréciation des formateurs
- Evaluation des acquis (enquêtes réalisées auprès des stagiaires à mi-parcours et à l’issue des formations)

- Surface effectivement exploitée par l’agro-écologie
- Quantité et qualité de la production (au regard de référentiels locaux)
- Bénéfices nets des producteurs mobilisés
- Fonds de roulement du comité de gestion
- Existence d’un certificat d’agriculture biologique

- Nombre de femmes formées à la transformation
- Evaluation des acquis
- Nombre et nature du matériel effectivement dévolu
- Quantité et qualité des produits transformés

- Nombre de lieux de vente des produits
- Rythme d’écoulement des produits
- Bénéfice net de la vente des produits pour les producteurs
- Satisfaction des consommateurs (enquêtes publiques)

Résultats quantitatifs et qualitatifs attendus

Les résultats qualitatifs et quantitatifs attendus pour chacune des actions prévues sont les suivants :

- Les acteurs ont acquis les compétences nécessaires au développement et à la diversification de leur activité
- 30 périmètres maraîchers connaissent une transition vers l’agro-écologie, 2 ha de terres agricoles sont certifiés en agriculture biologique
- Le Comité de gestion du terrain est viable économiquement et connaît une gouvernance démocratique. Une partie des bénéfices nets est réinjectée en fonctionnement
- Une filière maraîchère est organisée et structurée
- Les pertes liées aux excédents de production agricole baissent de manière significative
- 30 nouveaux producteurs intègrent les réseaux locaux en agriculture bio
- Les habitants de Thiès disposent de nouvelles sources d’approvisionnement en produits bio locaux (3 marchés hebdomadaires et nouveaux étals dans les 10 marchés de Thiès)
- Un bénéfice net positif pour les producteurs est généré
Impacts attendus en fin de projet

Une pratique agricole plus respectueuse de l’environnement et économe en ressources naturelles se développe sur le territoire Thiessois ;
Thiès s’impose comme un territoire modèle de transition vers l’agro-écologie ;
Le développement des circuits-courts encouragé, la consommation de produits locaux des Thiessois augmente de manière significative


Bénéficiaires de l’action [liste de bénéficiaires séparés par une virgule]

200 Maraîchers identifiés, 450 femmes membres des organisations de micro-jardinage, 100 jeunes Thiessois en insertion dans le secteur agricole, 250 foyers voyant leur condition de vie améliorées ; habitants de la Ville accédant à une offre qui de produits alimentaires de qualité.


Action 2: Valorisation des déchets ménagers

Objectif de l’action : Avec 100 tonnes de déchets ménagers produits chaque jour, la propreté de la ville de Thiès s'est considérablement dégradée depuis plusieurs années, entrainant des risques pour l'environnement et la santé publique. Cette dégradation s'explique par plusieurs facteurs. Une croissance démographique importante, l'absence de décharge autorisée, l'incivisme des populations et le manque de moyens des autorités locales. L’amélioration de cette situation est en grande partie subordonnée à la prise en compte de trois dimensions : l’efficacité du système de collecte, la prévention et la valorisation des déchets et la sensibilisation des populations.


Déroulement de l’action (solutions techniques retenues, travaux à entreprendre, programmes de formation envisagés...)


Un état des lieux cartographié prenant en compte l'accessibilité des services permettra de mieux appréhender la collecte et aboutira à la formulation de pistes d'amélioration et de valorisation des initiatives en matière de collecte, de transformation et de recyclage.

Une grande partie de la collecte des déchets est assurée par des charretiers. Il est proposé de faire une étude complète de ce secteur d’activité et de son organisation.

Un partenariat entre la ville et les acteurs locaux pourra être élaboré : charretiers, services de la ville, usagers et GIE et devra aboutir à une stratégie d'amélioration du tri des déchets et de leur collecte, de création de filières de recyclage et de sensibilisation des populations.

Il est proposé de mettre au point une méthode de compostage adaptée au contexte Thiessois et de la développer selon les besoins des activités d’agriculture en Ville.

Indicateurs de suivi de l’action

- Cartographie des systèmes de ramassage
- Etude de la profession des charretiers
- Nombre de filière / points de tri et recyclage mis en place
- Partenariat formalisé
- Nombre de charretiers impliqués
- Evolution du volume de déchets
- Etude de faisabilité du compostage à Thiès

Résultats quantitatifs et qualitatifs attendus

- La ville est plus propre
- Le tri des déchets et le recyclage sont favorisés
- La collecte est plus efficace ;
- Une meilleure articulation est trouvée entre les différents acteurs du ramassage ;
- Les charretiers interviennent dans le tri des déchets
- Une stratégie de développement du compostage sur la Ville est formulée
- Les foyers disposant de jardin développent le réflexe du compostage

Impacts attendus en fin de projet
- L’organisation de la collecte est optimisée en associant les acteurs locaux (charretiers, acteurs du recyclage, …). La quantité de déchets produits est réduite alors que la pratique de la valorisation et du recyclage de ces derniers connait un développement significatif.


Bénéficiaire(s) de l’action
50 acteurs économiques (charretiers, acteurs des filières de recyclage), habitants de la Ville de Thiès



Action 3 : Développement de la trame verte en Ville à travers l’aménagement durable des espaces verts publics

Objectif de l’action
A Thiès, la couverture arborée, composée majoritairement d'arbres plantés du temps de la colonie, est dans une situation d'extrême fragilité (vieillissement, abattage sauvage pour le bois, élagage sauvage pour l'alimentation des animaux, etc.). Or les arbres contribuent à la lutte contre le réchauffement climatique et constituent des réserves de biodiversité ordinaire. L'objectif de cette action est, avec la participation active des usagers, de restaurer une trame verte à Thiès par le biais de l'aménagement d'espaces publics.

Déroulement de l’action (solutions techniques retenues, travaux à entreprendre, programmes de formation envisagés...)

Il s'agit de mettre en œuvre un projet concerté de restauration et d’aménagement des squares et des avenues et de préservation de la biodiversité.

1. Replantation d’arbres (Avenue de Caen et espaces verts attenants)

1.1. Elaboration d’un projet participatif de rénovation de l'avenue de Caen et des espaces verts attenants
L'objectif est d'établir un plan détaillé et opérationnel pour l'aménagement de ces espaces.

1.2. La replantation des arbres
La replantation des arbres suivra les recommandations du plan évoqué ci-avant. Elle prendra la forme de chantier participatif avec les habitants, impliqués dans le suivi du projet.

1.3. L'implantation de mobilier urbain : remplacement des bancs existants et mise en place de mobilier de propreté urbaine (corbeilles de tri).
Un mobilier d'accompagnement sera installé en prenant en compte les usages.


Indicateurs de suivi de l’action
- Nombre de réunions de concertation organisées
- Existence d’un projet d'aménagement
- Nombre d'arbres replantés
- Mobilier urbain mis en place : bancs et corbeilles de tri

Résultats quantitatifs et qualitatifs attendus
- Restauration des alignements d'arbres
- Identification des trames vertes
- Populations sensibilisées
- Espaces verts réhabilités et utilisés effectivement par les habitants
- Des habitants respectueux de ces espaces.


Impacts attendus en fin de projet
- L’importance de l’existence des trames vertes en Ville est prise en compte dans les réflexions locales en matière d’urbanisme.

Bénéficiaires de l’action [liste de bénéficiaires séparés par une virgule]
1 000 riverains des espaces verts, 1 000 habitants sensibilisés à la biodiversité, 3 écoles participantes et 1 000 enfants sensibilisés à la biodiversité.


Action 4 : Sensibilisation et éducation à l’environnement et au développement durable


Objectif de l’action

Cette action est transversale aux trois précédentes. Revêtant une dimension démocratique éducative et pédagogique, elle vise à stimuler et accompagner la prise de conscience de plusieurs catégories d’acteurs sur les différents enjeux liés au développement durable :
- Public scolaire
- Associations
- Elus et agents municipaux
- Habitants
Déroulement de l’action (solutions techniques retenues, travaux à entreprendre, programmes de formation envisagés...)

1. Formulation d’une stratégie locale d’EEDD (concertation)
2. Mise en œuvre du plan local d’EEDD

2.1. Organisation de forums sur différents thèmes (déchets, biodiversité, circuits courts, etc.)
2.2. Enregistrement et diffusion d’émissions de radio

2.3. Activités en direction du public scolaire
• Ateliers pédagogiques en milieu scolaire
• Sorties pédagogiques (journées portes ouvertes dans les associations de micro-jardinage, visites thématiques, etc.)
• Blog des « mascottes de la biodiversité »

2.4. Mise en place d’un chantier-jeune réciproque (Cergy-Thiès et Thiès-Cergy) de valorisation des initiatives citoyennes en matière de développement durable
2.5. Organisation d’échanges de pratiques professionnelles entre acteurs des trois territoires (élus/agents/associations)
3. Capitalisation
4. Sensibilisation des acteurs publics







Indicateurs de suivi de l’action

Les indicateurs de suivi de l’action sont les suivants :


- PV des 4 réunions de concertation multi-acteurs
- Existence effective d’un plan local d’EEDD
- Nombre de participants aux forums et diversité d’acteurs
- Compte-rendu des débats et diffusion des propositions auprès des acteurs publics compétentes
- Nombre d’émissions de radio effectivement enregistrées et diffusées
- Nombre d’enfants bénéficiaires des ateliers et des sorties
- Nombre d’établissements scolaires concernés
- Nombre d’enfants témoignant de leur expérience sur le blog
Evaluations individuelles et collectives des jeunes post-chantiers
- Investissement des jeunes sur le territoire au retour
- Evaluation individuelle et collective des participants post-échanges de pratiques
- Existence d’une ou de plusieurs productions finales
- Nombre d’organismes et de structures bénéficiant de ces productions



Résultats quantitatifs et qualitatifs attendus

Les résultats qualitatifs et quantitatifs attendus pour chacune des actions prévues sont les suivants :

- Un plan local d’EEDD est validé collectivement
- Un dialogue constructif est instauré entre autorités locale et habitants autour des enjeux du DD
- Une part importante des habitants et notamment des enfants est sensibilisée aux enjeux du DD, en comprend les mécanismes et dispose de pistes pour agir localement
- Les jeunes bénéficient d’une expérience internationale constructive et valorisable
- Les acteurs concernés par les échanges de pratiques professionnels voient leurs compétences professionnelles renforcées
- Les acquis et les apprentissages, capitalisés, partagés et diffusés de manière ciblée, sont appropriés utilement par d’autres acteurs ;
- Les pouvoirs publics sont sensibilisés aux enjeux du dérèglement climatique et à la nécessité de mettre en place des mécanismes de résilience et d’adaptation.


Impacts attendus en fin de projet
Le programme a permis l’émergence d’une nouvelle génération de citoyens éclairés, ouverte sur le monde, disposant des clés de compréhension nécessaires pour appréhender les problématiques liées au développement durable et acquérant la maîtrise de gestes et de pratiques éco-responsables.

Le programme a contribué à institutionnaliser les liens entre les acteurs de la société civile et les autorités locales.


Bénéficiaires de l’action [liste de bénéficiaires séparés par une virgule]
- 1000 élèves des 5 écoles concernées par l’action
- 10 acteurs des trois territoires, qui bénéficient des échanges de pratiques professionnelles
- 300 acteurs mobilisés sur le plan local d’EEDD qui disposent d’espaces d’échanges et de concertation
- Les autorités locales de la Ville, qui bénéficient de nouveaux outils de participation citoyenne
- 10 jeunes de Cergy et de Thiès, qui bénéficient d’un dispositif d’insertion professionnelle à travers le chantier international
- Les habitants de Thiès, mieux informés sur les enjeux du DD
- Les organisations de producteurs qui bénéficient de l’attrait grandissant pour les produits de qualité et issus de l’agriculture biologique


Instrument d’évaluation envisagé pour l’action proposée

Un dispositif de suivi-évaluation sera mis en place au démarrage de l’action, composé de 3 principaux types d’outils :
? Des fiches de suivi des activités (renseignées mensuellement)
? Des fiches de suivi des effets de ces activités (par action)
? Un cadre de suivi des indicateurs de résultat (ou cadre de mesure du rendement), permettant de relever les impacts du projet et d’en évaluer les avancées par rapport à la situation de référence. Ce cadre de suivi sera renseigné trimestriellement.
Ces outils seront renseignés par le coordinateur de l’action et par la chargée de mission coopération internationale de la Ville de Cergy. De plus, plusieurs missions seront réalisées afin de suivre et d’accompagner la mise en œuvre de l’action.
Une évaluation externe finale sera réalisée.
Votre partenariat prend la forme d'un(e)
Projet de coopération décentralisée
Mise en œuvre du partenariat
Maître(s) d'œuvre
ENDA GRAF SAHEL ET AFRIQUE DE L'OUEST
Maître(s) d'ouvrage
Ville de Cergy/Ville de Thiès
Bénéficiaire(s)
Les bénéficiaires du programme sont les suivants : les autorités municipales de la Ville de Thiès, les femmes membres des organisations de micro-jardinage, les maraîchers, les services municipaux et principalement les responsables des services propreté/cadre de vie ; espaces verts/environnement des trois villes, les établissements scolaires ciblés par les actions d’EEDD, les habitants de Thiès (à travers l'amélioration de leur cadre de vie), les services déconcentrés de l’Etat.

Partenaires étrangers du partenariat

Partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Pays  
Commune de Thiés Sénégal commun.ico.loupe.alter

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat

Contacts dans les partenaires étrangers du partenariat
Nom de la collectivité étrangère Nom Prénom Fonction Courriel

Collectivités territoriales partenaires du partenariat

Collectivités territoriales partenaires du partenariat
Nom de la collectivité territoriale  
Cergy commun.ico.loupe.alter
Caen commun.ico.loupe.alter



Le partenariat n'est pas triennal

Financement du partenariat

Financement du partenariat
Nom du financeur Montant en euros Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Montant 1% Eau (Loi Oudin 2005) Année
Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 45000 2015
Cergy 68960 0 2015
Caen 0 0 2015




Évaluations, communication et perspectives

Une communication a été engagée en France

Une communication a été engagée dans les pays partenaires

Une politique d'évaluation a été engagée

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité

Volontaires impliqués dans le partenariat (VSI, service civique, etc.) d'Échange et de Solidarité
Nom Prénom Mission Champs d'action Entité d'affectation


PIED DE PAGE

Tous droits réservés - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères 2013